Sarda sarda

 

 

Qué bonita !

 



Difficile de résister à l'appel de la bonite.
Comment ne pas aimer se faire stopper net le leurre alors que l'on est en train de l'animer frénétiquement ? comment ne pas devenir accros au chant mélodieux du moulinet qui se vide dès le premiers rush ? en gros comment peut on faire pour ne pas se sentir obliger de prendre sa canne et d'aller la pêcher quand on sait qu'elle est présente à la côte ?
Moi je ne saurai dire, mais ce qui est certain c'est que je ne la raterai sous aucun prétexte vous pouvez me croire.
Ces derniers temps peu de prises, il y en a bien dans le secteur, mais elles bougent beaucoup, il est fort possible qu'elles finissent par se rassembler un peu plus dans les semaines qui viennent, du moins si le poissons fourrage se rapproche en plus grand nombre, aller je croise les doigts.





 

 

 




Amusant  de voir que toutes les tailles sont représentées, on peut passer d'un banc de poisson du kg à un autre composé de sujets de près de deux kg, voir plus.







 Ci dessus mon cousin avec une petite bonite survitaminée et Seb qui continue ses périples en mer avec un joli mouchon (sar) de 1.9kg pris dans les blocs.




 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Test de ma Sakura Golden bay

Côte basque et landaise.

C'est reparti

Un dernier bar et je rentre.

Le sandre, une vielle histoire.