Gros bar de plage

canne validée



Comme je le disais dans mon dernier article, pas mal de poissons à la côte en ce moment mais dommage pour moi, ces derniers temps seuls des petits ont bien voulu plier ma canne, mais ils sont ou les gros hein? ils sont ou? c'est avec cette petite question dans la tête que j'ai entamé ma partie de pêche en ce matin de mai.

Après avoir parcouru une bonne distance sur le sable, je tombe nez à nez avec un pote de pêche qui me dit avoir touché un poisson d'environs 45cm, c'est chouette ça! certes ce n'est pas le gros bar dont je rêve mais les poissons de ce gabarit restent tout de même bien amusants à prendre, ils défendent chèrement leur vie quand ils sont au bout de la ligne.

Après 5mn de discussions, nous partons chacun de notre coté afin de continuer à pêcher, cela fait un moment que je regarde du coin de l’œil un joli brisant situé à une cinquantaine de mètres. Je ne saurais dire pourquoi, mais là ça sent le poisson, après m'en être approché,  je peux enfin en mesurer le potentiel, c'est superbe, plusieurs séries de vagues nées à une trentaine de mètres viennent  se rejoindre à mi-chemin pour n'en former qu'une, qui une fois lancée, vient finir sa course à mes pieds.

Ni une ni deux, j'ouvre mon pickup et balance mon leurre dans le bouillon, cette fois c'est un konnel 150 de sakura armé d'une tête ronde de 12g qui est accroché au bout de mon fluoro. Ce leurre m'a déjà rapporté un petit poisson lors de ma dernière sortie, il n'y a pas  de raison qu'il ne puisse pas faire  de même aujourd'hui. Après avoir crevé la surface de l'eau à environ une trentaine de mètres le leurre finit par toucher le fond, j'entame alors la récupération en alternant des bonds de différentes amplitudes avec de longues tirées afin de profiter du courant créé par les vagues. Ces phases de surplace sont souvent fructueuses car elles permettent au carnassier de bien ajuster son attaque.

Alors qu'il ne reste très peu de distance à lui faire parcourir et que je pense déjà à mon prochain lancer, j'enregistre une méga claque dans le poignet, pas de doute, c'est la touche et c'est balèze, le frein se met à chanter, le poisson prend du fil pas de doute c'est du sérieux. Moi qui voulait essayer ma petite golden bay sur un gros me voilà servi. Le combat qui a suivit à été riche en émotion, à chaque fois que le poisson arrivait près du bord, il retrouvait un regain d'énergie et repartait de plus belle. On a joué un bon moment à ce jeu, mais au fur et à mesure des allers-retours,  je sentais bien que mon adversaire commençait à faiblir et qu'il n'allait pas tarder à ce rendre. Ce n'est qu'après une bonne dizaine de minute que j'ai enfin pût profiter d'une jolie vague pour l'échouer, c'est à partir de cet instant que j'ai pu prendre la mesure de la taille de mon adversaire.





Après mesure, cette louvine (où bar) accuse les 84 cm pour un poids estimé à environ 6kgs. Il y a un moment que je n'avais pas touché un poisson de cette taille, je n'en reviens pas, il est magnifique, quelle allure. Il a tout donné lors de la bataille, profitant de sa puissance et de son poids pour s'appuyer sur les quelques vagues présentes ce matin là. Jamais un bar ne m'a donné autant de plaisir lors du combat, un moment intense dont je ne me lasserais jamais. Vivement la prochaine, chouette la saison commence bien.




La pêche du bar au leurre est une pêche passionnante. Toucher un poisson de cette taille depuis le sable est toujours un pur bonheur, je ne peux que vous le souhaiter. Ce poisson valide aussi définitivement le test de ma petite golden bay.




Pris sur canne sakura golden bay 722 MH, bas de ligne en fluoro 0.30 et leurre souple Konnel 150.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Test de ma Sakura Golden bay

Côte basque et landaise.

C'est reparti

Un dernier bar et je rentre.

Le sandre, une vielle histoire.