La louvine à seb

 

Si ça c'est pas un retour


Encore sur mon nuage depuis la prise de ma louvine de la semaine dernière, c'était avec une certaine impatience que j'attendais l'occasion de remettre de nouveau les pieds sur la plage afin d'en découdre de nouveau avec un de ces magnifiques poissons.
Ce week-end l'opportunité c'est enfin présentée et je peux vous dire que je ne me suis pas fait prier pour la saisir, j'ai même profité de l'occasion pour inviter mon pote seb "dit doguo pour les intimes" à se joindre à moi, invitation qu'il a tout de suite accepté vous vous en doutez.

Sébastien est un très bon pêcheur au leurre qui depuis quelques années se consacre presque exclusivement aux carnassiers d'eau douce, ces derniers temps sont insatiable appétit de pêcheur semble le guider irrésistiblement vers l'océan, une nouvelle passion serait 'elle en train de naitre? ce qui est sur c'est qu'il n'est pas question de laisser la petite étincelle s'éteindre, cette sortie est donc une bonne occasion d'allumer le feu ou du moins de le rallumer puisque la pêche en mer il l'a déjà pratiqué par le passé, mais ça bien sur, c'était avant.

 

 

C'est pas gagné


Le rendez vous est donné et le lendemain matin nous nous retrouvons comme prévu les pieds dans l'eau, et les cannes à la main, prêts à en découdre. .
Pour cette sortie nous avons choisi un secteur ou je ne suis pas allé depuis un bon moment, le relief  depuis ma dernière visite a surement changé, cela sera donc la surprise, rien de mieux pour rompre avec les habitudes.
Jusque là me diriez vous, tout est parfait, mais malheureusement il y a une ombre au tableau, et pas des moindres, le vent d'ouest souffle fort, très fort même, au point de rendre les lancers et le contrôle des leurres très difficiles, et ce n'est pas tout, le petit coef et la hauteur d'eau déjà bien avancée, ainsi que la houle de surface causée par les rafales de vent, ajoutent un handicape supplémentaire à la visualisation du relief, en gros c'est pas gagné, mais bon on en a vu d'autres.


Comme la lecture des postes s’avère difficile nous optons pour des déplacement fréquents histoire d'avoir plus de chance de rencontrer des poissons actifs, d'habitude je n'aime pas pêcher l'eau au hasard, mais là les conditions font que.
Au bout de quelques minutes et plusieurs déplacements je finis tout de même par avoir une bonne touche sur le leurre, dommage elle ne sera pas concrétisé, ce n'est pas grave l'agresseur n'avait pas l'air bien sérieux, généralement les gros tapent plus franchement.
Ce signe de présence d'écailles nous donne tout de même un peu d’espoirs, il faut insister, c'est sur cela va finir par payer, sur ce nous décidons de marcher un peu et d'essayer de trouver une zone un peu plus marquée, nous pourrons toujours revenir sur ce spot un peu plus tard dans la mâtiné.
Tout en marchant nous entamons une conversation au sujet du repérage des postes, seb est intéressé par le sujet mais malheureusement les conditions que l'on rencontre à ce moment ne sont guère favorables à cela, c'est clair cela va être difficile de lui trouver un exemple concret.
Et puis d'un coup, à quelques mètres de nous, alors que rien ne le laissait prévoir  une petite zone semble discrètement se dessiner, enfin quelque chose à pêcher.
Après quelques explications sur la vision que j'ai du poste, j'invite mon pote à le pêcher, je lui conseil
de l'attaquer par la gauche, ne me demandez pas pourquoi j'ai cette intuition, mais à ce moment là il me semble que si poisson il y a et bien cela sera ici, mon acolyte à ce moment ne donne pas vraiment l'impression d'y croire, mais finit tout de même par s'y coller, il lance alors son leurre dans le bouillon et commence sa récupération, quand soudain, alors qu'il ne s'y attendait pas du tout, il se fait stopper net dans sa course, putain j'en tien un qu'il me crie, c'est vrai et ça a l'air sérieux, après deux ou trois jolis rush le poisson finit tout de même par arriver à ma portée, je n'ai plus qu'a tendre le bras pour le saisir, ce moment est assez particulier et je ne peux m’empêcher d'esquisser un sourire, je sais que l'heureux pêcheur n'a pas encore vu l'adversaire qu'il tient au bout de sa tresse, et que la surprise va être totale, je finis tout de même par conclure le combat en attrapant le poisson par les ouïes, puis du même élan je me tourne vers lui en tendant sa capture à bout de bras, vous auriez vu sa tête à ce moment là, il y a eu un long moment de silence avant qu'il ne réalise et ne laisse échapper un big cri de joie, et oui mec c'est ton fish et tu le mérites, je crois que de le voir aussi heureux m'a apporté autant que si c'était moi qui l'avais attrapé.





Un magnifique bar de 76cm pour 4.2kg


Bravo mec une bien belle louvine au reflets dorés.
Maintenant je peux te le dire seb, te voila contaminé à la pêche du bar au leurre pour un bon moment.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Test de ma Sakura Golden bay

Côte basque et landaise.

C'est reparti

Un dernier bar et je rentre.

Le sandre, une vielle histoire.