Survol de l'année 2015


Je me décide enfin.


J'y ai mis du temps, mais là ça y est je me décide enfin à poster quelque chose sur le blog, voila une année que je n'y ai rien ajouté, il est donc temps que je m'y mette, à plusieurs reprises j'ai essuyé des remontrances de la part de personnes de mon entourage, me reprochant mon manque d'activité, Je vais donc y remédier en postant quelques photos de l'année, je m'excuse au près de ceux qui ont continué à le parcourir et j'en profite aussi par la même occasion pour les remercier de leur fidélité, dorénavant j'essayerai de le tenir à jour plus sérieusement, du moins si mes quelques sorties annuelles me permettent d'avoir quelque chose à montrer.

  L'océan et l’Adour.

 

Peu de sorties concrètes cette année, du moins en ce qui concerne le bar, l'océan cette année a beaucoup joué au yoyo, un coup trop fort, un coup trop faible, j'ai eu beaucoup de mal a faire coïncider les bons moments avec mes disponibilités,  mais bon! à quoi bon me chercher des excuses, je n'avais qu'a me remuer un peu plus voila tout, j'ai tout de même passé de bons moments avec les bonites, moins grosses que les années précédentes mais bien plus nombreuses, c'est déjà ça.




comme écrit plus haut, les bonites cette année étaient plus petites que les années précédentes, elles tournaient toutes autour du kg





  du monde sur la plage


Lors des périodes de calme on a eu la visite de plusieurs petits prédateurs, vives , maquereaux, piguates, louviates, etc.. et bien sur comme d'habitude, les anchois en ont fait les frais.





Les vives étaient si nombreuses qu'il était pratiquement impossible d'attraper autre chose, j'ai essayé plusieurs styles de leurre, jig, leurre souple et même leurre de surface, tous ont pris des vives, parfois même par deux, incroyable.





Amusant pendant un temps mais rapidement lassant, heureusement que quelques maquereaux venaient de temps en temps rompre la monotonie, de-plus le risque de se faire piquer avec ce poisson est bien réel, donc prudence.


Pas vraiment de gros poissons pour moi cette année, mais tout de même pas mal de poissons de taille moyenne, c'est toujours ça, La cerise sur le gâteau ça à été cette truite de mer que j’ai pu observer en direct live attaquer le jig métal qui au départ était destiné aux bonites, montée d'adrénaline garantie.







 

 

 

 

vous avez dit eau douce

 

 

  Et oui, la mer j'aime bien, mais l'eau douce j'aime bien aussi, j'ai d'ailleurs souvent du mal à me décider pour l'un ou pour l'autre

.

 


.


  pêle-mêle de bass

 

 

 



    


 Chevesnes et bien sur, perches.  

    

le bass c'est sympa surtout quand on sait que le spot ou l'on pêche abrite de jolis spécimens, mais je dois avouer tout de même que la pêche de ce poisson finit  toujours tôt ou tard par me lasser, surtout si sa pêche se pratique en étang, c'est donc assez souvent que je part taquiner les perches et les chevesnes en rivière, c'est sur ce genre de pêche que je m'amuse le plus, sur chaque poste la configuration change ce qui rend la traque plus intéressante, de plus. les surprises n'y sont pas rares.








C'est un secret pour personne, le chevesne j'aime bien, et ce n'est surement pas pour ses qualités culinaire tant ce poisson est farci d’arêtes, non je le pêche surtout pour le fun, sur un matériel adapté sa capture apporte énormément de plaisir, il est malin, combatif et en plus il est très élégant avec ses jolies nageoires. rouges, en gros je ne lui en demande pas plus, car comme tous les poissons d'eau douce que j'attrape il retrouve son élément juste après la photo.









j'aime le rechercher au leurre souple, si en été je préfère le pêcher sur des petits leurres genre  . Rockvibe shad5cm (2"), en hiver je n'hésite pas à monter en taille, en ce moment j'utilise beaucoup les slit shad de sakura en 75 ou 100 montés sur tête rugby jig en taille 3 ou 4, la taille imposante du leurre ne les décourage pas, je trouve même que les attaques sont plus agressives que sur des tailles plus petites, l'hameçon est généralement bien piqué et les décroches très rares, l'utilisation d'un hameçon texan s'explique par la présence de beaucoup de branchages sur le fond, ce montage est donc indispensable si on ne veut pas y laisser toute sa boite de leurre.







                                                                                                               

Sur les rivieres basque il y a aussi les perches, un jour abondantes, et un autre totalement introuvables, heureusement que les chevesnes sont là pour rattraper le coup, "c'est l'jeu ma pauvre Lucette" comme dit  la pub du loto, à la pêche il n'y a rien d'écrit, si le poisson ne mort pas c'est que l'on a pas trouvé la recette pour qu'il le fasse, ce n'est pas parce-que aucun poisson n'a  tapé dans le leurre pendant une matinée qu'il n'y en a pas, au pêcheur de trouver le leurre qui par son action fera passer le poisson de l'état d'observateur à celui de chasseur, cette situation on la vie à chaque sortie et c'est justement cela qui fait la magie de la pêche au leurre, ce n'est pas parce qu' un leurre ne prend pas pendant une sortie qu'il ne prendra jamais et inversement.
J'ai pour exemple le cas de la perche de dessous, elle était accompagnée de trois autres de ses congénères, je venais de leurs présenter différents leurres souple en variant coup sur coup, tailles, couleurs, etc.. sans aucunes réactions de leurs parts, jusqu'au moment ou m'est venue l'idée de leurs proposer un dippi'n  stick de valley hill en vert fluo, ce petit leurre "finess" est super efficace, monté sur une petit tp il nage d'une manière totalement désordonnée, ce qui a le don de rendre les carnassiers complétement dingues, le résultat à été instantané, une des trois zébrées a immédiatement englouti le leurre, laissant les deux autres sur leur faim, je suis sur que si je ne m'était pas obstiné je n'en aurai jamais pris une seule, ce jour là j'étais dans une situation ou je voyais le poisson, il y a fort à parier qu'il se passe souvent la même chose lors de nos parties de pêche, et que là, sous quelques mètres d'eau, là ou notre leurre se promène, il y a un poisson qui n'attend qu'une chose, que vous lui présentiez le bon leurre, pensez y la prochaine fois que vous déciderez de quitter un poste prometteur pour passer au suivant.






Les poissons de tailles plus modestes sont bien sur un peu plus nombreux, cela confirme qu'ils sont bien représentés sur le secteur, ça ne peu que me rendre optimiste pour les années à venir.







La perche est certainement le plus beau de nos poissons d'eau douce, et ces photos le confirment



Commentaires

  1. yep!... Slt c'est Indi64...
    Quel plaisir de te retrouver enfin !
    Des compte rendus toujours aussi passionnants et des photos toujours aussi belles !
    j'espère que tu seras un peu plus assidu cette année car tu me "manquais" !!!!

    A très vite.
    Indi.

    P.S: AU fait, BONNE ANNÉE !!!...

    RépondreSupprimer
  2. Hum!tu fais donc parti de mes quelques lecteurs assidus lol, merci pour tes visites et promis j’essayerai de mettre a jour plus souvent maintenant,
    Comme je ne sais pas si tu continus ton blog je te présente mes veux par l'intermédiaire du mien, bonne et heureuse année 2016 indi64

    RépondreSupprimer
  3. Superbe blog de ce grand pêcheur devant l'éternel!
    Au plaisir d'être présent avec mon appareil photo pour une prochaine grosse prise...
    A défaut ok pour une dégustation!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Test de ma Sakura Golden bay

Côte basque et landaise.

C'est reparti

Un dernier bar et je rentre.

Le sandre, une vielle histoire.