Encore du chevesne

Une fois de plus je me suis laissé tenter



Une fois n'est pas coutume, je décide de retenter ma chance sur les chevesnes, les poissons marins étant peux coopératif en ce moment, je me dis que cela ne peut pas me faire de mal, de plus les fortes chaleurs qui sévissent ces derniers jours, auront certainement attirés beaucoup de personnes sur les plages, ce que je dois avouer, n'est pas ma tasse de thé.
Arrivé sur le poste, le premier constat est que l'eau est basse et le courant quasiment nul, plusieurs chevesnes circulent nonchalamment en pleine eau sans laisser apparaître le moindre intérêt sur ce qui les entoure, généralement ce genre de conditions n'annoncent rien de bon, les poissons se montrant très méfiants voir apeurés à la vue d'un leurre.
Je décide donc d'oublier les rockvib et autres petits shads et opte à la place pour un effet de surprise qui jouera plutôt sur un attaque reflex de la part de mes petits amis, ne disposant pas d'imitation d’insecte dans mon sac, je décide de récupérer les tentacules d'un "hydra" et de les piquer sur un petit hameçon simple, ce petit stratagème devrait faire suffisamment illusion pour qu'un poissons daigne s'y intéresser.
Le reste est assez simple, se mettre à un endroit ou l'on peut voir sans être vu et choisir un groupe de poissons assez important afin de réveiller leurs esprits de compétition, le premier lancer sera le bon car un de ces fameux lascars ne fera qu'une bouchée de ma petite pieuvre alors qu'elle venait à peine de se mouiller les pattes, ou plutôt les tentacules c'est vous qui voyez.



Bien sur toutes les bonnes choses ont une fin et malgré quelques coups de nez rageurs dans le leurre celui ci ne piégera plus personne, les poissons du secteur ayant senti la supercherie.


 

autre poste, autre technique.


Après cet épisode il est temps d'aller essayer une petite veine de courant se trouvant un peu plus haut, si il y a des poissons actifs dans le secteur c'est sur c'est ici qu'ils se trouvent, pour prospecter l'endroit je reviens donc à du classique, "rockvib 3 et tp de 3/4g".
Au bout de deux ou trois passages j'enregistre ma premiere tirée et par la même occasion un beau chevesne.




Il s'en suivra ensuite une bonne série de touches et de captures, les chevesne se montants plutôt intéressés par les leurres proposés, "rockvib et mini buster shad.







un peu de changement.


Après ce bon moment il est tant d'aller essayer un autre spot, l’espoir d'y toucher une belle perche n'y est pas étranger, c'est vrai qu'il y a un moment que je n'en ai pas touché et la vision d'une belle zébré étendue à la surface de l'eau, toutes nageoires hérissées me ferai bien plaisir.
Arrivé sur le poste ça sent bon, quelques ablettes folâtrent en surface et une jolie veine de courant se forme  quelques mètres en amont, ses remous viennent  tourbillonner un moment devant moi avant de rejoindre un peu plus bas le courant principal.
Je lance mon leurre en travers du courant et le laisse descendre doucement vers le fond, quand d'un seul coup c'est la touche, franche et brutale, le ferrage qui s'en suis l'est tout autant et le poisson est plus que bien piqué, serait ce la perche que j’attends? le visiteur tient bien le fond et semble joli, les gros coups de têtes que je ressent dans la canne montrent bien qu'il s'agit d'un adversaire un peu plus sérieux que les précédents, malheureusement mes rêves de grosse zébré vont vite s’évanouir à la vue de mon client, un bon gros chub de 51cm bien gras, je ne boude tout de même pas mon plaisir, car il s'est tout de même bien défendu.


Encore une bonne sortie au chevesne, j'en prendrai un autre un peu plus loin et déciderai ensuite de rentrer, la chaleur ayant eu raison de moi.une bonne bière bien fraiche aurait été la bien venue.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Test de ma Sakura Golden bay

Côte basque et landaise.

C'est reparti

Un dernier bar et je rentre.

Le sandre, une vielle histoire.